DAVIS Benjamin O
DAVIS Benjamin O

 




 

 



Né le 18 décembre 1912
Décédé le 7 avril 2002

 

 

 

Colonel (1945) Lieutenant Général (1970)

aucune victoire


 



Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Slt
03/42
99 FS 06/43 10/43 Commandant Méditerranée
Lt
06/43
332 FG 01/44 04/45 Commandant Italie
Cpt
01/44
51 FIW 1953 1953 Commandant Corée
Maj
1945
           
L.Col
????
           
Col
????
           


Benjamin O. Davis, Jr. est né le 18 décembre 1912 à Washington. Son père, Benjamin O. Davis, Sr.était le seul Officier noir de US Army à cette époque. La carrière de Davis Senior fut largement marquée par la ségrégation qui sévissait alors. Très vite, il s'y opposa, la jugeant inutile et préjudiciable au pays. Le Jeune Benjamin Junior sera profondemment marqué par la carrière militaire de son père et les épreuves qu'il dut traverser, le convaiquant très tôt qu'il fallait mettre fin à la ségrégation. En devenant le premier officier noir américain promu au grade de général dans les années 1970, le jeune Benjamin ne savait pas encore qu'il parviendrait à atteindre son objectif avec autant de réussite. En 1991, Benjamin O Davis publie ses mémoires simplement intitulées : "Benjamin O. Davis, Jr., American: An Autobiography".

Le jeune Davis voulait voler. Pour atteindre ses ambitions il décide de s'engager et d'effectuer une formation d'officier. En 1932, il demande le soutient du républicain Oscar S. De Priest (R-IL.), le seul représentant noir au congré à l'époque pour entrer à West Point. Davis espérait alors qu'il serait accepté pour son caractère et son travail et qu'il ne serait pas rejeté pour des raisons raciales. Malheureusement pour lui, il se trompait. Pendant ses quatres années de formation, il fut mis à part, n'eut aucun compagnon de chambre et pris tous ses repas seuls et en silence. En agissant ainsi, ses collègues de promotion espéraient pousser Davis à renoncer. Il n'en fut rien et leur comportement poussa Davis à se montrer encore meilleure... Il finira 35eme de sa promotion de 276 officiers en 1936 et sera le deuxième officier noir de l'US Army, le premier étant son propre père. Davis était alors certain de pouvoir devenir pilote du fait de son statut d'officier et de son aptitude physique. Malheureusement, l'absence d'unité noire à une époque où la ségrégation était officiellement en vigueur l'empéchait d'acceder à la formation de pilote.

La première affectation de Davis fut alors Fort Benning où il prend la tête de la compagnie composée de noirs américains. Après une année, il est affecté à l'école d'infanterie où, pendant deux ans, ses seuls contacts se firent avec ses homologues officiers noirs. Bien qu'il fut qualifié pour commander une compagnie d'infanterie combattante à part entière, Davis fut envoyé à Tuskegee comme instructeur, en remplacement d'un sergent. En juillet 1941, il fait partie du premier groupe de 12 cadets sélectionnés pour suivre une formation de pilote à Tuskegee. Seuls cinq cadets obiendront leurs ailes le 7 mars 1942. Davis sera le meilleur d'entre eux et deviendra ainsi le premier pilote noir américain aux commandes d'un avion monomoteur. A cette époque, près de 1000 candidats se présentent à Tuskegee pour tenter leur chance.

En juin 1943, la première unité noire voit le jour avec la mise sur pied du 99th Pursuit Squadron dont il prend la tête en tant que Lieutenant. Le Squadron est alors rattaché au 33 Fighter Group. Après 4 mois sur le théatre Méditérranéen aux commandes de P-40, les officiers qui commandent le 33th Fighter Group accusent les pilotes du 99th Squadron de faire preuve de moins de combativité que leurs homologues blancs, recommandant à l'Etat-Major de retirer les pilotes noirs du front. L'officier qui recevra cette note ajoutera un commentaire allant dans le même sens en indiquant que "les pilotes noirs ne disposent pas des reflexexs suffisants pour faire d'eux de bons pilotes de chasse de première ligne".

Davis rentre alors aux Etats-Unis. Dans le même temps, l'arrivée d'un plus grand nombre de pilotes noirs formés permet la création de deux groupes, le 332nd Fighter Group et le 477th Bomber Group (Médium). Appelé à s'expliquer devant une commission d'enquête, Davis invoque alors les raisons qui firent que son unité se montra moins performante que les autres en terme de résultats, qu'il s'agisse du plus grand nombre de missions réalisées par les pilotes noirs ou de la nature même des missions assignées ou du matériel insuffisant et défecteux affecté à son unité. Malgré cela, il est décidé de ne pas renvoyer le 99th FS au combat et d'attendre que le 332nd FG soit opérationnel pour l'envoyer au front. Davis prend alors le commandement du Group. L'unité s'installe en Italie en janvier 1944 avec ses P-39. Le 99th FS, désormais sous le commandement du Maj. George S. "Spanky" Roberts, effectue des missions de protection lors du débarquement d'Anzio. Au matin du 27 janvier 1944, 15 P-40 du 332nd FG engagent le combat avec une importante formation de Fw 190 dont 6 exemplaires sont abattus et 4 endommagés, ce qui constitue une réelle performance compte tenu de l'infériorité technique du P-40 sur son adversaire. L'après midi même, ils abattent 3 nouveaux appareils. Le 28 janvier, se sont 4 nouveaux appareils qui sont abattus, suivis par 4 autres entre le 5 et le 10 février. Au cours de ces deux semaines d'affrontement, les pilotes de Tuskegee parviennent à établir un ratio de 7 victoires pour 1 perte aux commandes de leurs vieux P-40.

A l'été, le Group est passé sur P-47 puis sur P-51 et commence alors à remporter ses premiers vrais succès. Le 9 juin 1944, Davis est à la tête de 39 P-47 qui escortent des B-26 en route pour Munich, en Allemagne. A l'approche de l'objectif, une centaine de chasseurs Allemands tentent d'intercepter les bombardiers. Cinq chasseurs Allemands seront détruits et un endommagés sans que ceux-ci ne parviennent à abattre un seul bombardier. Pour la réussite de cette mission, Davis recevra la Distinguished Flying Cross.

Le 24 mars 1945, le 332nd FG sera la première unité basée en Italie à accompagner des bombardiers sur Berlin, à plus de 2500 km du point de départ. A l'approche de Berlin, les bombardiers sont interceptés par 25 Me 262 et de nombreux Fw 190. Une fois encore, les chasseurs Allemands ne parviennent pas à descendre le moindre bombardier et perdent 3 chasseurs à réaction alors que 6 autres appareils sont endommagés pour la perte d'un chasseur côté américain. Sous le commandement de Davis, le group réalisera plus de 15 000 sorties et remportera 111 victoires en combat aérien sans jamais perdre le moindre bombardier dont ils avaient la charge au cours de ses 200 missions d'escorte (10 000 sorties) que le groupe réalisa. Ceci était dut au fait que les pilotes du 332nd FG, particulièrement disciplinés, ne cédèrent jamais à la tentation de pourchasser des chasseurs ennemis au dépend de la protection des bombardiers, une attitude rare pour ne pas dire unique dans les annales de l'USAF à l'époque.

A son retour aux Etats-Unis, il prendra le commandement du 477th Composite Group et du 332nd Fighter Wing. Après guerre, il jouera un rôle important dans l'établissement de rapports plus sereins entre blancs et noirs au sein de l'USAF. Au cours de la guerre de Corée, il prend le commandement du 51 Fighter Interceptor Wing et effectue plusieurs missions sur F-86.

Avec sa promotion au grade de Brigadier Général, Dais devient alors le premier officier noir à arborer une étoile sur son uniforme. En 1967, il prend le commandement de la 13th Air Force, une force de 55000 hommes répartis dans tout le Sud-Est Asiatique.

Davis quitte l'armée en 1970 avec le grade de Lieutenant général, après 33 ans de bons et loyaux services et deviendra conseiller du Président Nixon. Lorsqu'il s'était engagé dans l'Armée, il n'y avait qu'un seul officier noir. En 1949, ils étaient 375 (0,6% du total des officiers). Aujourd'hui, ils sont 4000, soit 6% des effectifs.




Traducteur / Translator / Traduttore / übersetzer / vertaler

 












Air Force Distinguished Service Medal
Army Distinguished Service Medal
Silver Star
Legion of Merit
Distinguished Flying Cross
Air Medal + 4 clusters
Air Force Commendation Medal + 2 oak leaf
Philippine Legion of Honor

United Nations Korean Service Medal
Republic of Korea Presidential Unit Citation


 


Victoires aériennes

Victoires  
o
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux


VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
     
     
-
Aces High - C. Shores


Sources

http://www.aviation-history.com/airmen/davis.htm
http://www.fatherryan.org/blackmilitary/davis_jr.htm





 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com