AKAMATSU Sadaaki
AKAMATSU Sadaaki


 

 






 

 

 

Né en juillet 1910
Décédé le 22 février 1980 (70 ans)

 

Lieutenant-jg

30 victoires au moins

 


 

   

 


Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
PO3/c
193?
JNAF 1928 1937 Pilote Japon
PO2/c
193?
13 AG 1937 09/38 Pilote Chine
PO1/c
194?
Soryu 09/38 1939 Pilote Chine
W/O
194?
3 AG 1941 05/42 Pilote Philippines. Indes Néerlandaises
Ens
194?
JNAF 05/42 07/43 Instructeur Japon
Lt-jg
194?
331 AG 07/43 01/44 Pilote Inde
   
302 AG 01/44 08/45 Pilote Japon - Défense territoriale

Pilote reputé pour son caractère violent et peu respectueux des règles, Sadaaki Akamatsu est né en juillet 1910 dans la province de Kochi. Il s'engage dans la Marine Impériale en 1928 et débute son entraînement de pilote deux ans plus tard, obtenant son brevet en mars 1932. En raison du haut degré d'entraînement d'avant guerre, la plupart des pilotes de cette génération ont une très grande confiance dans leurs capacités tout en arborant fièrement cet instinct du chasseur qui les anime, ce qui aidera un grand nombre d'entre eux à survivre aux épreuves des guerres à venir.

Après l'obtention de ses ailes, il sert dans différentes unités et sur différents porte-avions dont l'Akagi, le Ruyjo et le Kaga. Lorsque la guerre est déclarée avec la Chine en 1937, il est transféré au 13eme Air Group (Kokutai) avec lequel il combat dans le ciel Chinois. Dès le départ, Akamatsu se rélève être un très bon pilote qui ne tardera pas à se faire remarquer pour son talent. Le 25 février 1938, au cours de son premier combat au-dessus de Nanchang, il revendique la destruction de 4 appareils ennemis. En septembre, il est transféré à l'unité de chasse du Soryu. Au cours des combars qui se livrent au-dessus de la Chine, Akamatsu développe ses propres tactiques, n'hésitant pas à se montrer offensif, en particulier face à un ennemi supérieur en nombre. Lorsque son premier tour d'opérations en Chine se termine, il rentre au Japon en Héros en revendiquant la destruction totale ou partielle, au sol ou en l'air d'environ 200 appareils ennemis. Akamatsu se rappelle qu'à cette époque, les combats aériens réalisés aux commandes de machines peu rapides, relevaient du duel sigulier où la valeur individuelle de chasse pilote était le facteur qui déterminait qui serait le vainqueur et qui serait le vaincu.

S'autoproclamant "le roi des As", Akamatsu acquière rapidement une réputation sulfureuse de pilote particulièrement indiscipliné, chasseur de jupons, alcoolique et violent. Ce qui au sol était une attitude particulièrement déplaisante donnait cependant des résultats étonnants au combat et c'est ce qui fit que ces débordement furent tolérés tans de la part des subordonnés que de la part des supérieurs d'Akamatsu.

Lorsque le Japon déclara la guerre aux Etats-Unis, le 7 décembre 1941 en attaquant Pearl Harbor, Akamatsu vole au sein du 3eme Air Group (Kokutai) avec lequel il attaque l'aérodrome de Clark Field aux Philippines, endommageant un P-40 du 20th PS / 24 PG et remportant 2 jours plus tard sa première victoire en collaboration au-dessus de Manille. Depuis les Philippines, le 3eme Air Group (Kokutai) est envoyé aux Indes Néerlandaises, campagne au cours de laquelle il abat 2 "Curtiss Nieuport" au-dessus de Surabaya (Java) et partage la destruction d'un hydravion avec deux autres pilotes. Au-dessus de Bali, il abat deux autres P-40 et lorsque son unité attaque Darwin depuis la base de Kupang, il rajoute un Spitfire à son tableau de chasse. Il retourne finalement au Japon en mai 1942.

En juillet 1943, Akamatsu est affecté au 331eme Air Group (Kokutai) avec lequel il combat au-dessus de Calcutta et revendique la destruction de 4 appareils ennemis le 5 décembre 1943. Le mois suivant, il retourne au Japon et rejoint le 302eme Air Group (Kokutai) sur l'aérodrome d'Atsugi où il devient officier divisionnaire d'une unité équipée de Raiden. Il occupe de nombreuses responsabilités et tente de transmettre son savoir aux jeunes pilotes qui doivent partir au combat avec un nombre d'heures de vol de plus en plus faible. Il préconise les attaques rapides, mettant les jeunes pilotes en garde contre les tactiques alliées basées sur une excellente coordination facilitée par de nombreux échanges radio.

En 1945, il participe activement à la phase finale de la guerre du Pacifique en défendant avec âpreté le territoire Japonais. Lorsque les porte-avions Japonais approchent des côtes Japonaises, le 16 février 1945, l'enseign Akamatsu grimpe dans son Zero et tombe sur les formations ennemies de Hellcat. Il abat 2 Hellcat lors de sa première sortie du matin et en abat deux autres l'après-midi. A la fin de la guerre, il revendique la destruction de 9 F6F dont 5 probables. Akamatsu fait usage de toute son expérience au cours de ces dernières semaines de combat faisant un excellent usage du Raiden, un appareil pourtant décrié par bon nombre de pilotes Japonais qui le trouvent trop peu manoeuvrant, avec une vitesse d'atterrissage trop importante et un aspect général qui le fait prendre pour un P-47, générant ainsi des erreurs d'identification. Akamatsu ne se laisse pas impressionner par les chasseurs Américains dont il a conscience des capacités.

Le 19 avril 1945, Akamatsu démontrera une fois de plus les qualités de son appareil et démontrera que, contrairement à ce que pensent la pluspart des pilotes de l'époque, le Raiden peut prendre le dessus sur un P-51. Ce jour là, Akamatus, âgé de 34 ans, combat les Mustang du 45 FS / 15 FG / 7 AF et après être parvenu à les obliger à se battre à basse altitude, il parvient à en abattre 2 ou 3.

Le 29 mai, à proximité de Yokohama, il attaque seul 75 Mustang et abat l'appareil du Slt Rufus Moore, lui aussi du 45 FS. Le Capitaine Todd Moore qui assiste au combat dira plus tard que si Akamatsu avait été Américain, on lui aurait attribué la Médaille d'Honneur pour son action.

Lorsque l'annonce de la rédition du Japon est faite le 15 août 1945, Akamatsu fait partie d'un groupe de pilotes qui sont bien décidés à poursuivre la luette mais ils sont empéchés dans leurs projets. Akamatsu termine la guerre avec plus de 8000 heures de vol revendiquant un nombre de victoires allant de 260 lorsqu'il est sobre à 350 lorsqu'il est totalement saoul, même si personne ne le croit. Bien qu'il soit difficile d'analyser son tableau de chasse, celui-ci serait d'environ 30 victoires et bien que son appareil ait été très souvent touché, Akamatsu ne fut jamais blessé.

La période d'après guerre est d'autant plus difficile que ses problèmes d'alcoolisme et son caractère ne favorisent pas son intégration. Totalement ruiné et abandonné par ses anciens camarades, il meurt d'une pneumonie le 22 février 1980.

 


 

 

Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
25.02.38 Détruit Avion
A5M 13 AG Nanchang
1
Akamatsu Sadaaki
25.02.38 Détruit Avion
A5M 13 AG Nanchang
2
Akamatsu Sadaaki
25.02.38 Détruit Avion
A5M 13 AG Nanchang
3
Akamatsu Sadaaki
25.02.38 Détruit Avion
A5M 13 AG Nanchang
4
Akamatsu Sadaaki
08.12.41 Endommagé P-40
A6M 3 AG Clark Field. Philippines
-
Akamatsu Sadaaki
10.12.41 Détruit (Col) P-40
A6M 3 AG Manille
-
Akamatsu Sadaaki
00.02.42 Détruit Curtiss
A6M 3 AG Java
-
Akamatsu Sadaaki
00.02.42 Détruit Curtiss
A6M 3 AG Java
-
Akamatsu Sadaaki
00.02.42 Détruit (Col) Hydravion
A6M 3 AG Java
-
Akamatsu Sadaaki
00.02.42 Détruit P-40
A6M 3 AG Bali
-
Akamatsu Sadaaki
00.02.42 Détruit P-40
A6M 3 AG Bali
-
Akamatsu Sadaaki
00.02.42 Détruit Spitfire
A6M 3 AG Darwin
-
Akamatsu Sadaaki
05.13.43 Détruit Avion
A6M 331 AG Calcutta
-
Akamatsu Sadaaki
05.13.43 Détruit Avion
A6M 331 AG Calcutta
-
Akamatsu Sadaaki
05.13.43 Détruit Avion
A6M 331 AG Calcutta
-
Akamatsu Sadaaki
05.13.43 Détruit Avion
A6M 331 AG Calcutta
-
Akamatsu Sadaaki
16.02.45 Matin Détruit F6F
Raiden 302 AG Tokyo
-
Akamatsu Sadaaki
16.02.45 Matin Détruit F6F
Raiden 302 AG Tokyo
-
Akamatsu Sadaaki
16.02.45 AM Détruit F6F
Raiden 302 AG Tokyo
-
Akamatsu Sadaaki
16.02.45 AM Détruit F6F
Raiden 302 AG Tokyo
-
Akamatsu Sadaaki
19.04.45   Détruit P(51
Raiden 302 AG Tokyo
-
Akamatsu Sadaaki
19.04.45   Détruit P(51
Raiden 302 AG Tokyo
-
Akamatsu Sadaaki
19.04.45   Détruit P(51
Raiden 302 AG Tokyo
-
Akamatsu Sadaaki


Sources

Bloody Shambles : Christopher Shores & Brian Cull with Yasuho Izawa Vol 1 et 2 - Grub Street Edition
Japanese Army Air Force Fighter Units and their Aces - 1931 / 1945 : Ikuhiko Hata, Yasuho Izawa et Christopher Shores - Grub Street Edition
Japanese Naval Aces and Fighter Unites in World War II : Ikuhiko Hata, Yasuho Izawa - Airlife Editions
Japanese Army Air Force Aces - 1937 / 45 - Osprey aircraft of Aces number 13
Impérial Japanese Navy Aces - 1937 / 45 - Osprey aircraft of Aces number 22
B-29 Hunters of the JAAF - Osprey Aviation Elite 5
Genda's Blade "Japan Squadron of Aces" - 343 Kokutai
Emblems of the Rising Sun - Peter Scott - Editions Hikoki
3/202 Kokutai - Editions Kagero
64 Sentai - Editions Kagero
68 Sentai - Editions Kagero


 



 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com