LEPLANG Pierre
LEPLANG Pierre Alias PLANSON Peter

 



 


Né le 24 octobre 1919 à Paris
Tué le 12 août 1944 (25 ans)

 

 

 

Sous-Lieutenant

Aucune victoire homologuée





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Sgt
1940
 
Armée Air 1939 06/40 Elève Pilote France
Slt
01/43
 
RAF - OTU 06/40 10/41 Elève Pilote Grande Bretagne
Lt
06/44
 
Sq 245 10/41 11/11/41 Pilote Grande Bretagne
     
Sq 340 11/11/41 30/12/41 Pilote Grande Bretagne
     
GC 1 "Alsace" 30/12/41 10/42 Pilote Moyen Orient
     
Sq 340 01/43 12/08/44 Pilote Grande Bretagne

Engagé volontaire pour la durée de la guerre en novembre 1939, Pierre Leplang est affecté à l'Ecole de Pilotage de Dax, à celle d'Angers, puis à l'Ecoel de Chasse d'Etampes, en juin 1940. Breveté pilote en avril 1940, il refuse de baisser les bras alors qu'il ne s'est pas encore battu et décide de rejoindre la Grande Bretagne. A Saint-Jean-de-Luz, il réussit à embarquer qur l'Arandora Star, qui arrive à Liverpool le 29 juin 1940.

Dès son arrivée à Londres, il s'engage dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL) comme caporal, élève pilote. Il reprend son entraînement dans les écoles de la RAF au Service Flying Training School 5 de Ternhill en mai 1941 puis à l'Operational Training Unit 59, du 19 août au 30 septembre 1941. Il est ensuite affecté au Squadron 245 le 1 octobre 1941 à Chilbolton avant de rejoindre le Groupe de Chasse 2 "Ile-de-France" / Sq 340, du 11 novembre au 30 décembre 1941. Transféré au Moyen Orient, il arrive au Groupe de Chasse 1 "Alsace" alors en cours d'équipement sur Hawker Hurricane I. Installé à Abu Sweir, en Egypte, le Groupe fait mouvement sur Fuka après avoir été déclaré opérationnel. La mission principale est la protection des convois maritimes, ce qui n'est pas toujours très facile compte tenu de l'état de fatigue des avions utilisés.

L'aspect des missions change au moment de la poussée de Rommel mais les pilotes avec leurs avions usés par de longs mois dans le désert, doivent faire face à des Me 109 flambants neufs. Après la chute de Bir Hakeim en Libye, le 27 juin 1942 est une journée très dure pour le groupe qui, après avoir perdu 2 pilotes et plusieurs avions, doit se replier sur El Dada, puis sur Idku, dans le delta du Nil.

Le 25 octobre 1942, Pierre Leplang reprend le chemin de la Grande Bretagne et après un long voyage en bateau autour de l'Afrique, il débarque à Greenock en Ecosse le 1 janvier 1943. Après une rapide conversion sur Spitfire à l'OTU 59 de Crosby on Eden, il est de nouveau affecté au Groupe de Chasse 2 "Ile-de-France" / Sq 340 avec le grade de Sous Lieutenant. Le 25 août 1943, il est victime d'un accident lors de l'atterrissage de son Spitfire Vb (R7336) mais s'en sort avec des blessures légères.

Le 1 février 1944, le Groupe de Chasse 2 "Ile-de-France" / Sq 340, se regroupe à Perranporth avec le Groupe de Chasse 1 "Alsace" / Sq 341 et le Groupe de Chasse "Berry" / Squadron 345 pour former le Wing 145. Pierre Leplang est promu Lieutenant en juin 1944.

Le 12 août 1944, alors qu'il participe à l'escorte d'un groupe de bombardiers devant attaquer Pontchartrain, le Sergent Trouillet et le Lieutenant Leplang qui évoluent à 18 000 pieds sur le chemin du retour aperçoivent un appareil qui évolue plus bas. Tous deux partent en piqué pour l'identifier mais perdent le contact visuel avec le Groupe. Isolés, ils engagent le combat avec 7 Messerschmitt 109 mais Leplang, qui vole sur le Spitfire IX (NH266) ne parvient pas à se débarrasser de son réservoir supplémentaire de 90 galons, l'handicapant dans ses manoeuvres. Le Sergent Chef Trouillet, lui-même attaqué ne peut le secourir et voit son camarade s'abattre en flamme dans un champ. Dans un champs situé non loin de celui dans lequel l'appareil de Lelplang s'écrase, au lieu-dit "Le moulin des pierres" dans la commune de Brunelles en Eure et Loire, un Me 109 est aussi tombé. Fait prisonnier par les FFI, le pilote sera tué en tentant de s'enfuir le lendemain.







Chevalier de la Légion d'Honneur
Croix de Guerre 1939-45 avec 2 Palmes
Médaille Coloniale avec Agrafe "Libye"
Médaille de la Résistance avec Rosette
 


 



 


Victoires aériennes

Victoires  
o
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration
Bombes volantes  
0
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
- - -
-
(-) -


Sources



Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Françaises Libres - Colonel Henry LAFONT




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com