GUILLOU de MEZILLIS Jacques
GUILLOU de MEZILLIS Jacques

 




 


Né le 4 novembre 1917 à Audembert (Pas de Calais)
Tué à l'entraînement le 13 mars 1943 (26 ans)

 

 

 

Sous Lieutenant

Aucune victoire homologuée





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Adj
01/10/42
 
Armée Air 1937 07/40 Pilote France
Slt
15/03/42
 
GMC 1 07/40 12/40 Pilote Dakar. Gabon
     
GRB 1 1941 22/04/41 Pilote Tchad. Libye
     
Hôpital 04/41 03/42 Convalescence Grande Bretagne
     
Sq 340 15/03/42 22/11/42 Pilote Grande Bretagne
     
Sq 65 22/11/42 21/01/43 Pilote Grande Bretagne
     
Sq 341 21/01/43 13/03/43 Pilote Grande Bretagne

Engagé volontaire en 1937, Jacques Guillou de Mézillis entre à l'Ecole de Pilotage d'Angers en 1938 où il est breveté pilote en juin 1939. Il est en stage de perfectionnement à Istres en 1939 puis affecté au Centre d'Instruction du Bombardement de Toulouse-Francazal en avril 1940.

Evadé de Port-Vendres le 24 juin 1940, il s'engage dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL) le 7 juillet 1940 et rejoint Fort-Lamy le 25 août suivant. Après avoir participé à l'expédition de Dakar avec le Groupe Mixte de Combat n° 1, il participe aux opérations du Gabon puis, avec le Groupe réservé de bombardement n° 1, à celle de Koufra en Libye. Le 22 avril 1941, il est victime d'une panne pendant le convoyage du Bristol Blehneim Z5727, de Fort-Lamy à Khartoum. Il se pose en plein désert mais heurte un tronc d'arbre, l'avion est détruit. Grièvement blessé, le Sergent Chef Guillou de Mézillis doit être amputé d'un bras, tandis que le Sergent Chef Paul Robinet est tué dans l'acident et le Sergent Chef Bost blessé. Promu adjudant le 1 octobre 1941, Guillou de Mézillis est rapatrié en Angleterre et à la demande du Général Valin, il est muni d'une main artificielle.

Nommé Sous Lieutenant le 15 mars 1942, il est affecté au Groupe de Chasse 2 "Ile de France" / Squadron 340 le 22 avril mais ne reprend son entraînement qu'à la fin juillet. Le 22 novembre 1942, il est affecté au Squadron 65, commandé par René Mouchotte, puis affecté au Groupe de Chasse n° 1 "Alsace" / Sq 341 le 21 janvier 1943.

Le 13 mars 1943, il est victime d'un accident à l'entraînement près d'Edimbourg en Ecosse. Son Spitfire Vb (AA970) s'écrase près de Gifford dans le comté d'East Lothian.

Après sa mort, les lignes suivantes ont été rajoutées dans le journal de marche du Groupe "Alsace" : "On ne t'oubliera pas "Grand Jacques", sympathique à tous et vraiment gonflé, toujours souriant et courageux. Tu étais bien dans l'esprit du Squadron et l'on restera près de toi. Malgré ton seul bras, tu n'as pas eu peur de voler et de vouloir te battre. On se rappellera que la mort a abusé de la mutilation et t'as pris en "vache", aussi. Le Squadron se battra pour toir, Vieux".







Chevalier de la Légion d'Honneur
Croix de Guerre 1939-45 avec 2 Palmes
Médaille de la Résistance avec Rosette
 


 



 

 


Victoires aériennes

Victoires  
o
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration
Bombes volantes  
0
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
- - -
-
(-) -


Sources



Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Françaises Libres - Colonel Henry LAFONT




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com