GOUBY Robert G
GOUBY Robert G

 



 


Né le 29 octobre 1919 à Vitry-Vernois (Haute-Saône)

 

 

Lieutenant

9 victoires homologuées
1 victoire probable
3 avions ennemis endommagés





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Sgt
1940
 
Armée Air 05/38 06/40 Instructeur France
Adj
1942
 
OTU 07/40 1941 Transformation Grande Bretagne
Asp
28/12/42
 
Sq 54 1941 1942 Pilote Grande Bretagne
Slt
15/02/43
 
Sq 104 1942 1942 Pilote Grande Bretagne
Lt
1943/44
 
Sq 340 02/11/42 09/43 Pilote Grande Bretagne
     
Sq 165 09/43 1944 Pilote Grande Bretagne
     
Sq 611 1944 14/08/44 Pilote Grande Bretagne

Né le 29 octobre 1919 à Vernois-sur-Mance (Haute-Saône), Robert Gouby est très tôt attiré par l'aviation. Il adhère à la section locale de l'aviation populaire, dès sa création par le gouvernement, en 1937, pour permettre aux jeunes peu fortunés d'avoir accès à ce sport et aussi, de les préparer à une guerre qui pointait à l'horizon. Tout en travaillant, il prépare l'examen d'entrée à l'École de formation des sous-officiers du personnel navigant d'Istres. Il s'engage dans l'armée de l'air le 26 mai 1938, au titre de la base aérienne 102 de Dijon.

Affecté à Rayack au Liban, il passe l'examen d'entrée à Istres les 13 et 14 septembre 1938. Admis d'abord comme mitrailleur, il rejoint la base École de Cazaux, le 19 juin 1939, toujours au titre de l'École d'Istres. Il est détaché à l'École élémentaire de pilotage de Bourges, où il passe le brevet de pilote militaire le 21 décembre de la même année. Au moment de la déroute des troupes françaises, devant l'avance allemande, il est élève à l'École de chasse n° 3 d'Avord, repliée sur La Rochelle puis, à Saubrigues dans les Landes. Espérant que la guerre va continuer dans les territoires d'outre-mer, Robert Gouby fait partie d'un groupe de seize pilotes de son école, qui réussissent à embarquer sur le cargo Taberg le 21 juin 1940, pour Casablanca. Ils réalisent dès leur arrivée qu'il n'est pas question de continuer la guerre au Maroc, les conditions de l'armistice s'appliquant à la totalité des territoires français. Ceux qui veulent continuer la guerre doivent rejoindre la Grande-Bretagne, le seul pays restant en guerre contre les forces de l'Axe.

Des membres du groupe contactent alors le Consul de Grande-Bretagne à Casablanca, qui leur déclare ne rien pouvoir faire pour eux mais croit savoir que deux bateaux sont attendus pour évacuer 3000 militaires polonais. Ils se rendent au port et se mêlant à eux ils peuvent embarquer sur un cargo à destination de Gibraltar De là ils montent à bord de l’Anadyr, un cargo français libre qui atteint Greenock en Écosse

Dès son arrivée à Londres, le 1er juillet 1940, Robert GOUBY s'engage dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL), il est dirigé sur la base RAF de Saint-Athan, près de Cardiff. Malgré son degré d'entraînement, ne connaissant pas la langue anglaise, il ne peut être admis dans une école de la R.A.F. et rejoint à Odiham l'École élémentaire de pilotage franco-belge. Aussitôt l'anglais appris, il suit le cycle d'entraînement d'un élève pilote de la R.A.F.: Service Flying Training School et Operational Training Unit. Chose très rare, à la sortie de ce dernier stage, il est noté «pilote exceptionnel ».

Affecté d'abord au Squadron 54 puis au Squadron 104, il rejoint le groupe de chasse n° 2 Ile-de-France ( Squadron 340 de la RAF) le 2 novembre 1942, avec le grade d'adjudant.
Nommé aspirant le 28 décembre 1942 puis promu sous-lieutenant le 15 février 1943, il quitte le Squadron 340 en septembre de la même année, pour le Squadron 165, puis le Squadron 611. Le lieutenant Gouby trouve la mort lors de l'attaque d'un convoi routier allemand, en Normandie: il ne parvient pas à redresser son Spitifire IX (MA755) probablement alourdi par le réservoir ventral supplémentaire. Dans ce genre de mission les consignes étaient strictes : le pilote devait larguer son réservoir supplémentaire, avant d'amorcer l'attaque, sinon l'appareil risquait de devenir incontrôlable et de s'écraser au sol. Robert Gouby étant un pilote expérimenté, il est fort probable qu'il ait été victime d'un incident technique.

Cité huit fois, «Mort pour la France » en opération aérienne, il est Inhumé à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) puis restitué à Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne)

 



 


Compagnon de la Libération
Croix de Guerre 1939-45 (7 Palmes)
Médaille de la Résistance avec Rosette
Distinguished Flying Cross (GB) (17/02/43)
 


 



 

 


Victoires aériennes

Victoires  
9
.
o
  Collaboration
Probables  
1
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
3
.
o
  Collaboration
Bombes volantes  
0
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
02.11.42 Détruit Fw 190
Spitfire IX - BS394 "Y" Sq 340 Nord de la Somme
1
(Slt) Gouby Robert G
01.12.42 Détruit Fw 190
Spitfire IX - BS538 "K" Sq 340 Lumbres
2
(Slt) Gouby Robert G
15.01.43 Détruit Fw 190
Spitfire IX - BS392 "S" Sq 340 Ouest Cayeux
3
(Slt) Gouby Robert G
15.01.43 Endommagé Fw 190
Spitfire IX - BS392 "S" Sq 340 Ouest Cayeux
-
(Slt) Gouby Robert G
20.01.43 Détruit Fw 190
Spitfire IX - BS533 "O" Sq 340 SE Beachy Head
4
(Slt) Gouby Robert G
20.01.43 Détruit Fw 190
Spitfire IX - BS533 "O" Sq 340 Sud Dungeness
5
(Slt) Gouby Robert G
20.01.43 Probable Fw 190
Spitfire IX - BS533 "O" Sq 340 Sud Dungeness
-
(Slt) Gouby Robert G
09.03.43 Détruit Fw 190
Spitfire IX - BS392 "S" Sq 340 Sud St Omer
6
(Slt) Gouby Robert G
19.03.43 Détruit Fw 190
Spitfire IX - BS392 "S" Sq 340 SO Boulogne
7
(Slt) Gouby Robert G
19.03.43 Endommagé Fw 190
Spitfire IX - BS392 "S" Sq 340 SO Boulogne
-
(Slt) Gouby Robert G
26.11.43 Détruit Fw 190
Spitfire IXa - BS227 "D" Sq 165 Les Pilmes
8
(Slt) Gouby Robert G
26.11.43 Endommagé Fw 190
Spitfire IXa - BS227 "D" Sq 165 Martinvast
-
(Slt) Gouby Robert G
17.06.44 Détruit Fw 190
Spitfire Vb - BL472 Sq 611 S-SO Peniers
9
(Slt/Lt) Gouby Robert G


Sources



ACES HIGH - Christopher Shores and Clive Williams. Grub Street Editions
Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Françaises Libres - Colonel Henry LAFONT
http://www.ordredelaliberation.fr/fr_doc/liste_biographie.htm
http://assoc.orange.fr/frenchaces/as/m+a_b.html




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com