CASTELAIN Noël
CASTELAIN Noël

 



 


Né le 30 mai 1917 à Niort
Porté disparu le 16 juillet 1943 en combat aérien dans le secteur de Krasnikovo (URSS) (26 ans)

 

 

Aspirant
1 100 heures de vol - 129 missions de guerre

7 victoires homologuées
3 victoires en collaboration





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Sgt
1939  
Ecole d'Avord 09/39 05/40 Elève pilote France
S/C
1941  
OTU 6 07/40 09/40 Pilote Grande-Bretagne
Adj
1942  
GMC 1* 09/40 04/41 Pilote Dakkar. Cameroun
Asp
11/42  
EFC 1 / Sq 73 12/40 23/04/41 (blessé) Pilote Tobrouk
   
GC 1 06/42 11/42 Pilote Lybie
     
Normandie 28/11/42 16/07/43 Pilote URSS
       
GMC 1 : Groupe Mixte de Combat numéro 1


Texte original : http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/185.html

Noël Castelain est né le 30 octobre 1917 à Niort (Deux-Sèvres). Il s’engage dans l’aviation en 1936. Quand la guerre éclate, il vient d’être nommé sergent pilote à l'Ecole de chasse d'Avord.

En mai 1940, l'école repliée à la Rochelle reçoit l'ordre de partir vers le sud. Apprenant l'armistice, il embarque avec ses camarades de l'école d'Avord sur un bateau norvégien, Le Talberg, gagnant le Maroc. Finalement, de Casablanca, le petit groupe réalise que l'Afrique du Nord suivra l'armistice et embarque donc à nouveau, sur un bâtiment, l'Anadyr, évacuant des troupes polonaises vers l'Angleterre.

Après une halte à Gibraltar, les élèves pilotes parviennent en Grande-Bretagne début juillet 1940.

En Angleterre, Noël Castelain s'engage dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL). Envoyé au camp de Saint-Athan, il se lie d'amitié avec Albert Littolff qui compte déjà 4 victoires aériennes lors de la campagne de France et lui prodigue de précieux conseils. Noël Castelain est d'ailleurs sélectionné le 17 juillet pour faire partie des dix premiers sous-officiers envoyés à l’Operationnal Training Unit (OTU) de Sutton-Bridge.

Volontaire pour servir en Afrique avec le Groupe mixte de combat n° 1 du lieutenant-colonel de Marmier, il embarque à bord du S/S Penland et participe, en septembre 1940, à l'expédition de Dakar puis au débarquement à Douala au Cameroun. De là, il est acheminé vers le Caire, où se forme, sous les ordres du lieutenant James Denis, une escadrille de chasse, noyau du futur Groupe Alsace, équipée de Hurricane par la Royal Air Force. Après la reprise de l’entraînement à Ismaïlia, le sergent-chef Castelain est affecté avec ses camarades au 33 Squadron qui opère en Grèce. Pour éviter toute difficultés politiques en Grèce où la représentation diplomatique française est encore assurée par le gouvernement de Vichy, les pilotes français sont renvoyés, sans avoir combattu, en Afrique sur décision britannique.

Le 9 avril 1941, l’unité, envoyée en Libye, prend, à Tobrouk, le nom d’Escadrille de chasse française n°1 (EFC 1). Intégrée au 73 Squadron de la RAF, elle participe à la campagne de Libye ; Noël Castelain abat, au cours de ces opérations, un appareil ennemi au-dessus de Tobrouk.

Abattu à son tour par la DCA allemande le 23 avril 1941, il parvient tant bien que mal à regagner sa base mais il est grièvement blessé à l’atterrissage, et est envoyé en traitement à l’hôpital de Tobrouk. Dès sa guérison, l'adjudant Castelain reprend le combat en Egypte, et est affecté brièvement aux liaisons aériennes militaires puis au Groupe de chasse n°1 "Alsace" en juin 1942. Ensuite, tout comme Albert Littolff, il se porte volontaire pour le groupe de chasse n° 3 "Normandie" dès sa création en octobre 1942.

Promu sous-lieutenant, il parvient en Russie avec son unité et participe à toutes les opérations du printemps 1943 en Union soviétique et remporte 6 victoires aériennes en 3 mois.

Au cours d'une mission sur le Front soviétique le 16 juillet 1943, à l'attaque de 15 bombardiers allemands protégés par des chasseurs supérieurs en nombre dans la région de Krasnikovo près d'Orel, le sous-lieutenant Castelain disparaît en combat aérien en même temps que le capitaine Littolff. Noël Castelain totalise à sa mort 1 100 heures de vol et 129 missions de guerre.






Chevalier de la Légion d'Honneur
Compagnon de la Libération
décret du 23 juin 1941
Croix de Guerre 1939-1945 (5 citations)
Médaille Coloniale avec agrafe "Lybie"
Médaille des Blessés
Ordre de la Guerre pour
le Salut de la Patrie (URSS)

 






Victoires aériennes

Victoires  
4
.
3
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
0
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

 

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
11/04/41   Détruit Ju 87
  Hurricane EC 1 / Sq 73 Tobrouk (Lybie)
1
-
(S/C) Castelain Noel
Pilote
03/05/43 18.00 Détruit Hs 126
Yak 1M NN Spsas / Danemark
12
2
7
(Cpt) Littolf Albert
(Asp) Castelain Noel
(Slt) Durand Albert
15/06/43 Détruit Fw 189
Yak 1M NN Marinka
13
3
(Cpt) Littolf Albert
(Asp) Castelain Noel
15/05/43 Détruit Me 110
Yak 1M NN Mouliatino
4
(Asp) Castelain Noel
13/07/43 19.40 Détruit Me 110
Yak 1M NN Ksin
5
(Asp) Castelain Noel
14/07/43 19.50 Détruit Fw 190
Yak 1M NN Kirekovo / Dolgaia
6
(Asp) Castelain Noel
16/07/43 10.00 Détruit Me 110
Yak 1M NN Krasnikovo
7
(Asp) Castelain Noel

 


Sources

   

http://www.normandieniemen.org
http://www.normandieniemen.com
http://normandieniemen.free.fr
http://perso.wanadoo.fr/frenchaces/
http://www.ordredelaliberation.fr
http://www.mediares.fr/niemen/

STALIN'S FALCONS - Thomas Polak with Christopher Shores. Grub Street Editions.
Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Libres par le Colonel Henry Lafont
Normandie-Niemen - Editions Heimdal par Christian-Jacques Ehrengardt
"Ceux du Normandie-Niemen" d'Yves Donjon - Editions Astoure

         





 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com