BOUDRY Erwin
BOUDRY Erwin Alias BORUDY Pierre

 

 


Né le 21 juillet 1918 à Saint Gobert (Aisne)
Tué au combat le 17 septembre 1944 (26 ans)

 

 

 

Lieutenant

Aucune victoire homologuée





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Asp
04/40
 
Armée Terre 1939 06/40 Artilleur France
Slt
194?
 
RAF - OTU 12/41 04/43 Elève Pilote Grande Bretagne. Canada
Lt
1943
 
Sq 340 08/43 17/09/44 Pilote Grande Bretagne

Mobilisé dans l'Artillerie, Erwin Boudry est stagiaire à l'Ecole de Fontainebleau. A sa sortie, en septembre 1939, il est affecté au 89eme Régiment d'artillerie et nommé Aspirant en avril 1940. Pendant la campagne de Belgique et de Hollande, il commande une section de canons de 75 antichars et se replie jusqu'à Dunkerque, où il est fait prisonnier le 4 juin 1940. Envoyé au Stalag 1A, à Koenigsberg en Prusse Orientale, il s'évade d'un Kommando,, le 20 février 1941, en sautant d'un train en marche. Il erre en compagnie d'un camarade, rampant dans la neige pendant 8 jours, se nourrissant de quelques biscuits, avant de franchir la frontière avec la Russie. Au lieu de retrouver la la liberté, comme ils l'espéraient, ils sont arrêtés et soupçonnés d'espionnage au profit des Allemands et, à deux reprises, menacés d'être fusillés.

Après quarante jours de forteresse, ils sont envoyés au camp de Muchoudine, réputé pour sa sévérité, à 300 km au Sud de Moscou. Après de nombreux interrogatoires et menaces de mort, ils sont libérés le 1 décembre 1941, gagnent l'Angleterre via la Suède, avec le détachement "Capitaine Billotte"

Erwin Boudry rallie aussitôt les Forces aériennes françaises libres (FAFL) comme candidat pilote et à la fin de son entraînement dans les écoles de la RAF (Elementary Flying Training School 31 à Alberta - Canada) et après sa conversion opérationnelle à l'Operational Training Unit 53 de Llandow, en avril 1943, il est affecté au Groupe de Chasse 2 "Ile-de-France" / Sq 340 en août 1943. Il est alors Lieutenant. Il participe au débarquement et à la joie d'atterrir en France, avec son unité, le 20 août 1944, à Sommervieu. Quelques jours plus tard, le Groupe fait mouvement sur Bernay où, avec les Groupe de Chasse 1 "Alsace" / Sq 341 et Groupe de Chasse "Berry" / Squadron 345 ils forment le Wing 145.

Le 16 septembre, le Wing atterrit sur le terrain de Lille-Vendeville. Jean Homolle était alors le chef de dispositif lors de la mission qui sera fatale à Erwin Boudry, le lendemain 17 septembre 1944 :

"17 septembre 1944, 13 h 15, "Bleue 2" est furieux de ne pas avoir aperçu le convoi. Après un virage serré, il se met entre mon équipier et moi pour attaquer à son tour. Il m'a suivi dans mon attaque et, lorsque j'ai dégagé, il a été touché de plein fouet. J'ai vu le Spitfire" exploser et une aile se détacher ; l'appareil a fait d'abord 3 tonneaux déclenchés en vol horizontal puis, en vrille, piqua jusqu'au sol où il s'écrasa, dans une immense explosion ; le Lieutenant Boudry était mort... "

L'attaque du convoi a eu lieu près de Terneuzen et le Spitfire IX (PV187 / GW - U) s'écrase contre une digue près de la ferme de monsieur Cohen. Le corps du pilote n'est pas immédiatement identifié, les soldats allemands ayant emporté tous les documents. Ce sont les membres du Groupe "Ile de France", arrivés quelques jours plus tard dans le secteur qui identifieront formellement l'appareil di Lieutenant Boudry. Grâce à une souscription publique, la population locale put ériger un mounment sur la tombe du pilote français portant l'inscription suivante :

"Ici repose le Lieutenant aviateur Boudry Erwin, Armée de l'Air, Groupe Ile-de-France, tombé pour son pays et la libération de la Flandre Zélandaise".

Sur le lieu de la chute de l'appareil, une pierre commémorative portant la même inscription fut aussi posée.






Chevalier de laLégion d'Honneur
Croix de Guerre 1939-45 avec 2 Palmes
Médaille de la Résistance
Médaille des évadés
 


 



 


Victoires aériennes

Victoires  
o
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration
Bombes volantes  
0
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
- - -
-
(-) -


Sources



Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Françaises Libres - Colonel Henry LAFONT




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com